Le jardin du Belvédère

Le jardin du Belvédère Le jardin du Belvédère "Et le jardin! Ravel dépensa une fortune pour le 'japoniser' aussi. Seul rescapé du petit jardin de curé, un lilas odorant vit encore.

"Un bassin fut creusé pour y faire jaillir 'le jet d'eau'. Des petits cailloux lisses et bien ordonnés entouraient la pelouse: des herbes rares et frisées lui donnaient l'air extrêmement bien coiffée. Ravel avait une grande propension à s'attacher aux arbres nains, leur force concentrée lui semblait plus expressive que l'épanouissement des arbres normaux. Au vrai, Ravel aimait l'exceptionnel. Son dernier désir était de trouver, pour l'enfouir sous des feuillages en un coin de jardin, un petit 'temple japonais' en faïence: pièce difficile à découvrir."

Terrace at Le Belvédère Terrace at Le Belvédère The balcony at Le Belvédère The balcony at Le Belvédère

"Par contraste, la vue qu'il avait de sa terrasse était immense. Les derniers mois, ne pouvant plus lire ni écrire, il passait des heures à regarder le paysage étendu, l'église proche et son clocher se détachant sur un ciel léger d'Ile-de-France.

"Je me souviens avec angoisse de ce jour où je le trouvai assis sur son balcon, immobile, perdu dans un autre monde. Émue, je l'interrogeai: 'Que faites-vous là, cher Ravel?' Et simplement, il me répondit: 'J'attends.'"

(Extraits de Ravel à Montfort l'Amaury par Hélène Jourdan-Morhange, dans: Colette [1939], p.164-165)

View from the rear balcony of Le Belvédère

www.maurice-ravel.net